La nature a ce quelque chose de …

Retour du Cambodge il y a 2 semaines, je souhaitais reprendre la plume (façon de parler) mais rien n’y faisait… j’étais vidée. Trois semaines à prendre le temps de ne rien faire: juste profiter, lire, s’aimer, s’émerveiller. Le temps semblait s’être arrêté et moi avec lui. Dur retour à la réalité, si belle soit-elle. Car nous ne sommes QUE humains après tout !

Quoi de mieux pour se relancer que de s’éloigner ? Changer d’air, se mettre au vert. Direction la plantation de café et thé où officie Youkyi. Ici, la nature me rappelle à ce qui importe réellement.
Comme le Mekong dans son lit qui file lentement vers le Cambodge, tantôt paisible, tantôt rapide… la vie est ainsi faite. Il faut savoir être doux avec soi-même; accepter les moments de vide, de démotivation, de ras le bol. Bienveillants, beaucoup auront pour vous des phrases toutes faites “Prends du recul”, “C’est pas grave, ça arrive”, “Ca va revenir”, etc. Nous les connaissons tous et dans notre fond intérieur nous savons qu’ils ont raison. Mais entre savoir et accepter, il y a un pas !

La nature, elle, se moque des faits accomplis; les animaux, les arbres, les fleurs s’accommodent de la météo, des tempêtes, des orages, des inondations. L’homme a – depuis toujours – tenté de la maîtriser, mais nous ne sommes que peu de chose. Ici, la culture du café et du thé est une affaire de patiente et d’amour; un travail de longue haleine qui peut être détruit en une nuit. La nature fait fi de tout cela ! Alors que le ciel pleure et inonde les habitations et les commerces, la terre assoiffée se rejouit d’être nourrie. Alors que le vent souffle et emporte avec lui les constructions que nous sommes si fières d’avoir bâties, les arbres centenaires restent vaillants. Alors que restera t-il de nous ?

J’espère le moins possible. Qui suis-je pour imaginer marquer mon passage sur terre ? Un proverbe africain dit “Il n’y a pas qu’un jour, demain aussi le soleil brillera.”. Et même sans moi, le soleil brillera…
Préservons notre planète, car seule elle nous survivra. Consommons intelligemment; limitons nos déchets; prêchons l’amour; prenons soin de nos relations; respectons nos anciens; apprenons de nos erreurs; et soyons doux avec nous-même.

Préservons notre planete, car nous n’en avons qu’une !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.