La Ligne
linkedin - réseau professionnel

On en parle ou pas ?

Depuis maintenant quelques mois, je constate une véritable politisation des posts de mon réseau Linkedin. Bien que parfois consternée par la teneur de certains propos, j’avais pris le parti de ne pas commenter, Linkedin – réseau professionnel – n’étant pour moi pas la tribune adéquate à ce type de prise de position. Mais depuis l’allocution de notre cher président et l’annonce des nouvelles mesures – notamment l’application du pass sanitaire – c’est l’escalade 🤢 !

Alors que nous devrions être tous unis pour faire face à ce contexte difficile, nous n’avons jamais été aussi divisés.

Hier, en ajoutant un projet à mon portfolio, je m’aperçois qu’il est dorénavant possible d’ajouter un « pronom personnel » à son profil pour stipuler son genre. Alors si même Linkedin s’y met, je ne peux plus me taire. Je comprends et salue l’engagement du réseau à « bâtir une plateforme plus diversifiée et inclusive », mais alors que de nombreux acteurs juridiques et RH se sont battus pour l’anonymisation des CV, nous allons – quant à nous – volontairement ajouter des informations qui pourraient être discriminantes ?

  • Sommes-nous réellement obligés de tout savoir les uns sur les autres pour avancer ensemble ?
  • Devons-nous obligatoirement partager les mêmes opinions pour collaborer ?
  • Certaines informations ne mériteraient-elles pas d’être évoquées (Si leur connaissance est primordiale pour la relation professionnelle et interpersonnelle à venir) In Real Life, en entretien par exemple.

 

Je m’interroge sur la limite de tout cela. Parce que si on va par là, à quand une case « hétéro qui se cherche », « végétarien en devenir », « catho qui ne respecte pas le carême »…. rien n’est tout blanc ou tout noir et en réalité on s’en fout !!

Personnellement, la seule case que je souhaite voir c’est « GENRE HUMAIN » 👤 ! Car c’est là le seul sujet qui devrait prévaloir !

on en parle ou pas - linkedin

Moi par exemple, je suis lesbienne 🏳️🌈, vu ma dégaine, ça ne mérite pas vraiment un breaking news coming out (et célibataire 🙋♀️ – je pose ça là, ne sait-on jamais). Donc reprenons, moi je suis lesbienne (Il vaut toujours mieux deux fois qu’une) et toi tu considères que la famille c’est un papa + une maman. Nous avons tous deux nos raisons (Pour ton info, mes raisons sont encore un peu floues mais une chose est sure je ne me suis pas dit un matin  » Tiens, et si je m’ajoutais une petite difficulté supplémentaire ? »).

Et bien en quoi le sexe de la personne avec qui je partage ma vie et les banderoles que tu brandis tous les week-end devraient nous empêcher de bien travailler ensemble ? Car finalement, c’est bien à cela que sert Linkedin non ? Notre relation ne dépassera très certainement pas le cadre professionnel, mais si tu ne pars pas en croisade un AK47 sous le coude pour exterminer tous les gays du pays, et que nous nous considérons tout simplement avec le respect et la considération dûs à tout être vivant, cela ne devrait pas poser de problème.

Je ne rêve absolument pas d’un monde où les communautés prendraient le pas sur le collectif. Les gays devraient bosser avec les gays, les musulmans avec les musulmans, les juifs avec les juifs, …. on sait d’expérience où nous ont mené ce genre de déviances sectaires. J’ai moi-même des convictions environnementales fortes et suis dans une démarche de consommation décroissante; je fais donc le choix conscient (car j’en ai la possibilité financière) de ne pas travailler pour certaines entreprises qui ne sont pas en phase avec mes valeurs. Mais a contrario, je ne pointerai jamais du doigt les familles qui – vivant à cinq sur un SMIC – vont s’habiller chez Primark.

Chacun son histoire, chacun son vécu, chacun sa vie… soyons simplement bienveillant les uns avec les autres.

Nous pouvons et nous serons forcément à un moment ou un autre en désaccord; nous avons tout à fait le droit de l’exprimer (mais pas n’importe où, ni n’importe comment); ce sont d’ailleurs nos désaccords, nos moments d’incompréhension, nos idées pré-conçues qui apportent – s’ils sont intelligemment partagés et débattus – la plus grande des richesses.

Mais Linkedin est le premier réseau professionnel et doit donc servir nos intérêts professionnels : valoriser nos compétences, mettre en avant nos victoires, célébrer nos clients, féliciter nos équipes, créer la rencontre entre prestataires de services et clients, …

Peu importe notre sexe, notre genre, nos opinions politiques, notre régime alimentaire, notre religion, …. nous faisons tous partie de la plus grande des communautés. LES ÊTRES HUMAINS !

NB : Avis à tous mes détracteurs qui m’accuseraient – à juste titre – d’user en toute impunité du « faîtes ce que je dis, mais pas ce que je fais ». Soyez rassurés, c’est un fait exprès ! Quoi de mieux qu’une démonstration par l’absurde un tantinet provocatrice pour faire entendre mon point ?

© All rights reserved. LaLigne